Rechercher
  • Rédaction AO

SNCF, C'EST POSSIBLE

Heureusement que le ridicule ne tue pas car de nombreux "hauts spécialistes", "ingénieurs" et autres "grands décideurs" de la SNCF seraient passés de vie à trépas ces dernières heures ! Imaginez une réunion de crise à la direction de la SNCF... -"Bon, les gars... Comment vous dire... Hmmm.... On s'est un peu gouré sur la dernière commande à Alstom et Bombardier là... Ouais ouais, celle à 15 milliards d'euros c'est ça, les 2000 nouvelles rames de train... Bon... Alors... On s'est juste un peu planté sur la largeur des bidules là mais c'est pas grave hein ?! On a qu'à raboter les quais et ça passera !".


SNCF TGV Arras

C'est le Canard Enchaîné qui à lancé ce nouveau pavé dans la mare : La SNCF a commandé non pas 10 ni 20 mais 2000 nouvelles rames de trains trop larges et va devoir du coup faire aménager les quais de plus de 1300 gares soit un surcoût estimé à 50 millions d'euros. Pour de la boulette, c'est déjà de la belle boulette ! UNE "GABEGIE", SELON LE MAIRE D'ARRAS


Si la gare d'Arras ne semble pas concernée par les opérations de "rabotage", le maire d'Arras, Frédéric Leturque dénonce ce qu'il qualifie de "gabegie" et s'étonne quant à "l'intelligence des décisions prises par la SNCF". Il faut dire que le maire bataille actuellement ferme avec la compagnie ferroviaire qui souhaite supprimer prochainement des liaisons TGV Arras-Paris. -"Comment accepter que 50 millions d'euros soient gâchés pour réparer une erreur stupide de la SNCF quand on nous indique vouloir supprimer deux des TGV les plus fréquentés par la 2ème gare de la région Nord-Pas de Calais pour des raisons économiques ?". Une action est d'ailleurs prévue à ce sujet le 3 juin à 17h30 en gare de Paris Nord où élus de l'Arrageois et représentants du Collectif des Usagers des lignes Ferroviaires (CUF) inviteront tous les usagers du TGV à prendre le train de 18h22 (sur la liste des liaisons menacées de suppression par la SNCF) pour marquer leur opposition. UNE AVALANCHE D'ADJECTIFS QUALIFICATIFS : "Hallucinant" pour Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS. "Affligeant" pour Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. "Consternant" pour Ségolène Royal, ministre de l'écologie. "Rocambolesque" pour Frédéric Cuvillier, ministre des transports. "Insupportable" pour Marine Le Pen, présidente du Front National, "Affaire Kafkaïenne" pour Jean-François Copé, président de l'UMP. Sur la toile on s'indigne et on rit (jaune parfois). Le grand prestige à la Française se prend un coup dans les gencives et la presse mondiale se gausse déjà de l'énormité de la situation. Après le pays du fromage, le pays des trains trop larges ? QUI VA PAYER LES POTS CASSES ? Jacques Rapoport, président de Réseau Ferré de France (RFF) l'affirme : Cette affaire coûtera 50 millions d'euros pas un centime de plus et le prix des billets ne sera pas impacté par ce qu'il ne considère pas être "une boulette". Mieux, il estime - selon Le Parisien - que ce problème de largeur est comparable à "un citoyen qui devrait faire agrandir son garage parce-qu'il a changé de voiture" (à ce détail près le le citoyen lambda mesure généralement son garage avant d'investir...). Mais alors qui va payer la note ? Les régions déjà très largement impliquées dans le financement des nouvelles rames TER ? Non ! Contre-attaque Alain Rousset, président de l'association des régions de France qui a déjà annoncé ce jour sur RTL -"Nous ne sommes pas des pigeons. Il n'est pas question que les régions participent". Le petit "hic" c'est que l'estimation de 50 millions d'euros pour le "rabotage" des quais est déjà remise en question. Le Canard Enchaîné évoque plutôt 80 millions d'euros tandis que l'ancien secrétaire d'état Dominique Bussereau parle lui aussi d'une "sous estimation". Sachant que RFF est déficitaire de plus de 35 milliards d'euros il faudra bien que quelqu'un mette la main au porte monnaie... Allez... Attendons que ça passe et dès demain reprenons le train en toute confiance ! Ah non... Pas demain, y'a grève !

0 vue

Site Indépendant d'information sur Arras et sa région depuis 2002 - Visiter le site officiel de la ville d'Arras

Mentions Légales - Protection des données - Contact - Liens© 2002-2020 - ARRAS-ONLINE

1/2