Rechercher
  • Rédaction AO

LA PLACE D'(HIPS !)WICH

On n'y passait jamais par plaisir et elle avait davantage des allures glauques que bucoliques. Sombre, vieillotte et souvent peuplée de personnages fortement alcoolisés et vociférants, la Place d'Ipswich vient de subir un lifting, une petite cure de jouvence destinée à la réintégrer dans le coeur de ville.


Pas de pom-pom girls (dommage) ni de fanfare : Le maire d'Arras - Frédéric Leturque - dévoilera à la presse cette place d'Ipswich nouvelle version d'une façon relativement discrète, en la seule présence de quelques uns des entrepreneurs qui auront participé à son rafraîchissement, de deux policiers municipaux à vélo et d'une poignée d'élus.


Le maire d'Arras dévoile la nouvelle place d'Ipswich

Aucune révolution transcendante donc mais des changements de fond qui devraient aider a redonner de l'oxygène à ce carrefour stratégique situé entre la Grand Place, la Place des Héros et la rue Ronville. La cabine téléphonique Anglaise (qui fonctionne toujours !) a été déplacée et fait désormais rayonner son rouge vif du côté de l'église Saint Jean-Baptiste. Terminé les bancs tout autour de la fontaine, ils se trouvent désormais uniquement dans le prolongement de la rue Wacquez Glasson et sont équipés d'arceaux empêchant que l'on puisse s'y allonger. De l'espace a donc été libéré et la place pourrait par la suite accueillir des manifestations ponctuelles ; tout semble encore à imaginer. Un manège ? Un écho au marché de Noël ? Des ateliers d'artistes ? Un marché dédié aux saveurs ?...


"On a autant de passion pour les arbres que d'autres !"


Réponse directe du maire à Hélène Flautre, future candidate Europe Écologie Les Verts aux municipales de 2014, et dont la permanence fait face à... La Place d'Ipswich ! En effet, après la polémique lancée par EELV seuls deux arbres auront finalement été sacrifiés dans l'opération afin de donner plus de clarté et d'ouvrir davantage le lieu. La fontaine quant à elle garde le même esthétisme, seuls ses jets seront prochainement animés. Le stationnement profite aussi de ces aménagement en offrant 5 places de plus (24 au lieu de 19) et une borne hydraulique ferme désormais l'accès à la rue Wacquez Glasson pour endiguer le stationnement sauvage.


Le maire d'Arras dévoile la nouvelle place d'Ipswich

200 000 € et trois mois de travaux


Les travaux de la place n'auront duré que trois mois et "n'auront coûté que 200 000,00 €" se satisfait le premier magistrat de la ville. Et quand on lui demande pourquoi ne pas avoir retiré cette verrue connue de tous plus tôt (sous l'ère Vanlerenberghe par exemple), il retorque que c'est simplement pour suivre la planification des travaux prévus pour la ville : -"Arras c'est 120 kilomètres de routes à gérer, une superficie équivalente à douze terrains de football. La Place d'Ipswich était entretenue, aujour'dhui elle réaménagée".


Une paix retrouvée ?


Arras et sa police montée !Les commerçants et les riverains qui bordent la place doivent respirer un peu.

En effet, les cris et les palabres quasi permanents des personnes ivres qui squattaient jusqu'alors le lieu, le verre brisé qui quotidiennement jonchais le sol devraient disparaître. Mais quid des SDF pour qui la Place d'Ipswich était devenue un lieu de retrouvailles ? N'a t-on pas simplement déplacé le problème ? Le maire assure que non tout en reconnaissant qu'il ne pourra pas agir seul dans la durée. -"Nous travaillons avec les associations dont le Petit Âtre (NDLR : Foyer d'accueil et d'aide aux sans abris), disposons de médiateurs qui peuvent aller à la rencontre de cette population en difficulté".


Du côté de la répression deux policiers municipaux, armés de leurs VTT flambants neufs, veilleront au grain et à ce qu'aucun nouveau "point de squatte" ne réapparaisse.


En complément de ces mesures, le maire entame une réflexion sur l'interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique au sein de sa ville (NDLR : Aujourd'hui seul l'état d'ivresse sur la voie publique est réprimé).

0 vue

Site Indépendant d'information sur Arras et sa région depuis 2002 - Visiter le site officiel de la ville d'Arras

Mentions Légales - Protection des données - Contact - Liens© 2002-2020 - ARRAS-ONLINE

1/2