JEANNE D'ARC

LA PRISONNIÈRE

De Camille Corot à David Guetta en passant par Prince et Robespierre, Arras est un vrai carrefour des célébrités !

 

Jules César lui-même y aurait planté son campement lors de la guerre des Gaules, et l’aurait alors baptisé « Atrébatie ». Mais c’est une personnalité tout aussi controversée dont on va parler maintenant…

Au XVe siècle, une jeune femme a bouté les anglais hors de Bourgogne, pensant agir au nom de forces supérieures. C’est Jeanne d’Arc, dite la Pucelle d’Orléans qui a entendu le dieu des catholiques et les saints lui parler. Véritable élue du tout-puissant ou simple délire imaginatif ? A chacun son interprétation mais quoi qu’il en soit, le clergé de l’époque s’est montré jaloux de ce privilège. La jeune femme a vite été accusée de sorcellerie : invocation de démons, sortilèges, entrave à la foi…

C’est très précisément le 23 mai 1430 qu’elle est arrêtée à Compiègne par Philippe de Bourgogne. S’ensuivent maltraitances et emprisonnements pendant près d’un an…

C’est au mois de novembre, quelques mois avant son procès, que Jeanne arrive à… Arras, ou elle reste jusqu’au 21.

 

Elle sera successivement enfermée dans une prison ou se situe l’actuelle poste, sous les murs de la ville dans le donjon (la ou est la place du Théatre) et dans les souterrains du collège Saint Joseph. Elle sera ensuite emmenée au Crotoy pendant un mois, puis à Rouen… Ou elle sera brûlée vive non pas par les anglais comme le voudrait la logique mais par l’Eglise.

Site Indépendant d'information sur Arras et sa région depuis 2002 - Visiter le site officiel de la ville d'Arras

Mentions Légales - Protection des données - Contact - Liens© 2002-2020 - ARRAS-ONLINE

1/2