LA CITADELLE D'ARRAS

LA "BELLE INUTILE"

La Citadelle d'Arras à été construite sur les plans de Vauban entre 1668 et 1672 sur l'ordre de Louis XIV. Son rôle initial : Protéger la ville contre des invasions ennemies (Pays Bas Espagnols plus particulièrement) mais sa position fort peu stratégique lui valût rapidement le surnom de "Belle inutile".

Elle faisait cependant partie du "pré carré", double ligne de villes fortifiées destinée à protéger le royaume. Vauban aura utilisé plusieurs techniques pour cette réalisation : Des fortifications ainsi que l'utilisation de l'eau servant à améliorer le système défensif.

Le Crinchon aura donc fortement participé à l'élaboration de la Citadelle en permettant d'inonder ses fossés et de servir de source d'eau pour abreuver les chevaux de l'armée.

 

C'est d'ailleurs cette position proche du Crinchon et du ruisseau Saint-Fiacre qui motivât le choix de l'emplacement de la Citadelle entre les portes d'Amiens et de Hagerue.

La Citadelle possède en son sein la plus ancienne chapelle de la cité : La chapelle Saint Louis qui date du XVIIè siècle. Construit en 1673 de brique et de pierre, cet édifice sera restauré sous Napoléon III en 1866-1867 puis en 2019 suite à un projet porté par la Communauté Urbaine d'Arras.

Marquée par le style corinthien et ses célèbres colonnes cannelées, la bâtisee dispose d'une niche au dessus de son portail dans laquelle se trouvait jadis la statue de Saint Louis. Des médaillons à l'effigie de Louis XIV et de Napoléon III sont également présents.

Classée monument historique en 1920, la chapelle Saint Louis aura parfois dû se soustraire à ses obligations religieuses en servant à l'armée (dépôt d'armes, magasin, etc...). Elles est aujourd'hui un mémorial en souvenir des morts du Génie.

La vieille demoiselle est désormais prête à affronter les trois siècles à venir grâce à une restauration ayant pour vocation de transformer le lieu, dans le respect de son histoire et de son architecture, afin qu'il puisse accueillir du public. Visites touristiques, concerts de musique ou encore expositions doivent donc y prendre place.

Autre lieu important de la citadelle d'Arras : Le Mur des Fusillés. Commémorant la guerre 1939-1945, il regroupe 218 plaques portant le nom des victimes. En son entrée, une plaque rappelle : «In Memoriam. 218 patriotes de toutes origines ont été fusillés de 1941 à 1944 dans les fossés de la Citadelle d’Arras. Vous qui venez en ce lieux, gardez en vos mémoires le souvenir de leur martyre".

Entre Août 1941 et Juillet 1944, c'est en effet 218 patriotes qui seront tombés sous les balles Allemandes dans les fossés de la citadelle. Français en majorité, les fusillés étaient aussi de nationalité Polonaise, Belge, Portugaise, Italienne, Soviétique, Yougoslave, Tchéque ou encore Hongroise et d'âges allant de 16 à 69 ans.

Site Indépendant d'information sur Arras et sa région depuis 2002 - Visiter le site officiel de la ville d'Arras

Mentions Légales - Protection des données - Contact - Liens© 2002-2020 - ARRAS-ONLINE

1/2