Les Géants d'Arras


Les géants d'Arras, figures de proue des Fêtes

Comme de nombreuses villes du Nord de la France, Arras aussi a ses géants : Colas, Jacqueline et leur fils Dédé. Ils sont nés en 1891 (sauf Dédé, né en 1995), bien que faisant partie intégrante du folklore populaire depuis 1812, date à laquelle ils apparurent dans une chanson de Leguay composée spécialement pour la fête d'Arras.

Leur première sortie a lieu au Carnaval de 1891 : les deux mannequins d'osier de 6,25 mètres de haut furent fabriqués par un vannier d'Arras, M. Capron, et habillés à la manière des paysans artésiens, aux XVIIIème et XIXème siècles. Les deux têtes avaient été réalisées à Paris. Hélas, Colas et Jacqueline, détruits au cours de la Première Guerre mondiale par les bombardements allemands, ressuscités après la guerre, ont de nouveau péri en 1940.

Il faudra attendre 1980 pour que le Conseil Municipal formule le vœu de faire renaître les géants d'Arras. En effet, la reconstitution a été confiée à des artisans régionaux. Ressuscités, Colas et Jacqueline président à nouveau les festivités annuelles, réincarnant ainsi la vieille tradition arrageoise. Pour plus de maniabilité cependant, le Conseil a décidé de ramener leur taille à des dimensions plus raisonnables : Colas et Jacqueline, version 1981, ne mesurent qu'un peu plus de quatre mètres ; ils conservent pourtant " le costume de leurs vénérables ancêtres disparus après la guerre : celui des maraîchers d'Achicourt. "

Ils sortent désormais plus d'une fois par année : nous les avons d'ailleurs vus en compagnie des Jouteurs d'
Arras lors de la Fête Nationale ; mais leur principale sortie est et sera toujours lors des Fêtes d'Arras, car c'est aussi leur anniversaire à eux…